• Céramique et Eleusis

    Nous terminons notre périple en Grèce par le cimetière du Céramique suivi d'un "pèlerinage" à Eleusis, avant de rejoindre l'aéroport d'Athènes.

    A moins de 400 mètres de l'Agora, le voyageur qui sortait d'Athènes traversait la principale nécropole de la ville. Là, furent inhumés de riches citoyens et hommes illustres, ceux que l'état voulait honorer pour services rendus et donner en exemple.

    Cette nécropole occupait le territoire du Céramique extérieur, qui devait son nom aux ateliers de potiers et aux tuileries installées dans ce quartier.A partir du VIIème siècle avant J.C. s'établit la règle d'enterrer les morts en dehors des enceintes des villes.

     

    Cimetière du Céramique

    On entre par la voie sacrée qui conduisait les cortèges jusqu'à Eleusis.

    L'endroit est habité par une population de tortues de terre qui se promènent tranquillement dans les allées.

    Tortue

    On rejoint ensuite l'allée des tombeaux.

    Cimetière du Céramique

    De part et d'autres de l'allée, on rencontre de nombreux monuments funéraires et stèles qui émergent de la végétation.

    Stèle

     

    Stèle

     

    Le taureau de Dionysos Kollytos

     

    Stèle des deux femmes

     

    Stèle de la mère et l'enfant

    En continuant la Voie Sacrée, on quitte le Céramique pour prendre la direction d'Eleusis, et au-delà, la route se poursuit vers Corinthe et le Péloponnèse.

    La Voie Sacrée conduisait les cortèges de Pèlerins vers les mystères d'Eleusis.

    Au fond de la zone industrielle de la périphérie d'Athènes, près d'une mer où stationnent cargos et pétroliers, gisent les vestiges les plus prestigieux de l'Antiquité.

    Eleusis

    Pendant près d'un millénaire, les pèlerins affluèrent à Eleusis afin d'être initiés aux mystères qui garantissaient le bonheur dans l'au-delà. Cette religion du salut se développa autour du culte agraire en l'honneur de Déméter et autour de l'image du grain de blé qui renait de la terre où il est enfoui.

    Eleusis

    Alors qu'elle cueillait des fleurs dans la plaine d'Eleusis, Coré, fille de Déméter fut enlevée par Hadès, le maître des enfers. Éperdue de douleur, la déesse parcourut la campagne à la recherche de sa fille pendant neuf jours et neuf nuits. Elle fut accueillie par Céléos, roi d'Eleusis. Quand sa fille fut retrouvée, Déméter enseigna à Céléos, pour le remercier, à cultiver le blé. Les mystères, fondés sur la réapparition de la nymphe après six mois passés sous terre, célébraient évidemment le rythme de la végétation, le deuil de la nature, le travail de la semence confiée à la terre et la réapparition de la plante au printemps.

    Deux fêtes annuelles étaient organisées par les magistrats athéniens pour commémorer la disparition et le retour de Coré. En revanche, les grandes familles locale conservaient le privilège héréditaire de diriger les mystères.

    Eleusis

    Contrairement aux autres cultes publics, celui d'Eleusis ne s'adressait pas qu'aux seuls citoyens. N'importe qui, femme, enfant, esclave, pouvait se faire initier à condition de parler correctement le grec et de ne pas être frappé d'impureté par un crime ou un méfait.

    Eleusis

    A droite de la Voie Sacrée, sur une terrasse aménagée au pied d'une anfractuosité du rocher, se trouve le Ploutonéion

    Le marbre bleu d' Eleusis

    Le marbre bleu d'Eleusis était particulièrement recherché, on le retrouve sur un certain nombre de monuments des hauts-lieux de la culture grecque.

    Déméter

    Au musée, nous terminons la visite face à Déméter, portant sur sa tête le kistis, monumentale corbeille sacrée...

    Déméter

    ... et c'est avec Déméter à Eleusis que se termine ce voyage vers les hauts-lieux de la culture grecque.

    Déméter

     

     

    « EgineEpeautre et coquelicots »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 08:28

    Bonjour Michel

    Un article très bien documenté et parfaitement illustré avec des photos d'une superbe qualité. Je te tire mon chapeau qui est surement moins lourd que celui d'Eleusis !

    Bonne journée

    4
    Samedi 15 Octobre 2016 à 14:24

    Bonjour Michel,

    C'est magnifique. Quel travail ils avaient accomplis. Toutes ces statues, tous ces souvenirs qu'ils ont laissés...c'et formidable.

    Bonne après-midi

    Josette

    3
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 18:09

    wouahouh ! ton article et toutes ces sculptures j'aime ++++ un bien bel endroit  et  que de superbes photos !!

    et statues et  ... une belle tortue !  et ++++

    passe un beau weekend  a+

    2
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 17:32

    Un beau voyage, merci pour le partage. Bien envie d'y aller

    1
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 16:45

    Bonsoir Michel,

    Magistral article en épilogue à ce magnifique et passionnant voyage

    Bon weekend

    Dany

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :