• Nazca, 1er septembre 2014, après-midi

    Après notre tour de îles Ballestas, nous retrouvons notre véhicule et continuons notre route vers le sud en empruntant la route pan-américaine qui va de l’Équateur à Ushuaïa.

     

    Nazca, 1er septembre 2014, après-midi

    Nous roulons sur cette bande étroite de goudron au milieu des étendues de sable. Il y a peu de circulation et pratiquement pas de villages. Seul un habitat sommaire (quelques planches, un toit de paille) signale une présence humaine précaire.

    Pan-Américaine

     Le beau temps persiste depuis que nous avons quitté Lima. A l'est de la route, quelques contreforts montagneux rappellent que la Cordillère n'est pas très loin.

    Pan-Américaine

    Johsept, notre guide, en profite pour nous raconter succinctement l'histoire de son pays.

    Pan-Américaine

    Après la période préhistorique, on situe à l'an 1000 avant J.C. l'apparition du premier peuple individualisé. On évoque alors la culture Chavin, dont l'art et la religion ont influencé les civilisations suivantes. les temples, poteries, tissages sont partiellement connus aujourd'hui. Sont apparues ensuite plusieurs cultures qui les ont remplacés progressivement. Au sud, la culture de Paracas a produit de beaux textiles. La culture Nazca a réalisé de nombreux pétroglyphes dans le désert et des poteries polychromes originales.

    Au nord, les Mochicas ont érigé d'immenses temples et des pyramides. Les artisans mochicas réalisaient des masques et des poteries remarquables. Nous en verrons lors de la visite de musées, j'en reparlerai à ce moment là. J'avais déjà eu la chance d'en contempler au Musée des Arts Premiers à Paris, et au Musée de la Vieille Charité à Marseille.

    Vers 600 après J.C. deux importantes cultures des hautes terres sont apparues. Celle de Tiahuanaco a érigé de grands temples que nous verrons quand nous approcherons du lac Titicaca.

    Les Huari, guerriers et conquérants ont asservi plusieurs des cultures indiennes qui les ont précédés.

    Le royaume de Chimu a prospéré après l'an 1000 dans le nord du pays. Dans le nord encore, les Sican et les Chancay ont eu une grande influence.

    Toutes ces sociétés régionales ont ensuite été subjuguées, rassemblées, asservies mais aussi unifiées par la culture qui allait devenir primordiale entre l'Equateur et l'Argentine : Les Incas.

    Mais nous y reviendrons un peu plus tard car...

    Pan-Américaine

    ... sans crier gare notre minibus s’arrête  au pied d'une tour métallique : dans le désert tout autour de nous, se déploient les fameuses lignes de Nazca.

    Nazca

     La question avait été posée avant le départ. Faut-il prendre l'avion pour les survoler ? Le Ministère Français des Affaires Etrangères le déconseille formellement, notre voyagiste aussi, Johsept trouve que cela n'en vaut pas la peine et que de toutes façons il est tard et l'attente est longue au petit aéroport... Nos trois compagnons de route n'ont pas envie de débourser un sou de plus...

    Conclusion, nous restons sur place et après avoir monté les trois étages de la tour nous contemplons ce qui est à notre portée, c'est à dire peu !

    Nazca

     Nous sommes juste à côté du chandelier. Les Nazca déplaçaient les cailloux en faisant trainer les pieds à une colonne d'individus pour tracer des spirales, des lignes droites et construisaient des figures géométriques dont certaine dépassent plusieurs dizaines de mètres. On a individualisé  un condor, un singe, un colibri, un héron, un cachalot, des mains et bien d'autres ! Comme il ne pleut jamais et qu'il n'y a pas de vent, tout reste en place. Les chercheurs n'ont toujours pas découvert le but de ces gravures. Maria Reiche, mathématicienne allemande y a consacré 50 ans de sa vie. Elle considérait qu'il s'agissait d'un calendrier astronomique.

    Nazca

     Ce qui est probable, c'est que les géoglyphes jouaient un rôle fondamental dans la vénération de l'élément primordial du désert : l'eau.

    Nazca

     Bon, si vous passez par là, prenez l'avion, cela en vaut la peine !

    Nazca

    Je dirais tout de même que c'est un regret (le seul du voyage !) compte tenu de ce que j'ai pu voir par ailleurs ! Voir ici des infos et des photos sur  Wikipedia

    Nazca, 1er septembre 2014, après-midi

    Un peu plus tard, pour rester dans la culture Nazca, nous visitons le cimetière de Chauchilla. 

    Chauchilla

    Il s'agit d'une nécropole à ciel ouvert où sont exposées des momies, des ossements, des crânes qui gisaient à la surface du désert, après les passages de pilleurs de tombes.

    Chauchilla

    Les archéologues ont reconstitué les puits funéraires où sont installées, une, deux ou trois momies. Les défunts sont assis dans la position traditionnelle, assis, genoux repliés, menton posé sur les genoux.

    Chauchilla

     

    Chauchilla

    Ils sont entourés de poteries qui devaient contenir des plantes séchées et vêtus de tissages.

    Nazca

     

     

     

     

     

     

    « Îles Ballestas, 1er septembre 2014Sur la route d'Arequipa, 2 septembre 2014 »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    9
    Vendredi 31 Mars à 09:55
    décoller, ne pas décoller, là est la question... mais bon, eux aussi ne décollaient pas pour voir leurs œuvres ;) c'est déjà impressionnant , vu du sol.
    Les momies... évidemment, les 7 boules de cristal me sont venues à l'esprit ;)
    merci pour la balade !
    8
    Mercredi 29 Mars à 18:26

    Bonsoir Michel

    Quel billet intéressant même si je connaissais nombre d'éléments dont tu parles ici et notamment ces fameuses lignes Nazca. C'est quand même surprenant que tout le monde déconseille le survol en avion, les qualités su pilote serait-elle mises en doute ou bien c'est son aéronef qui est peu fiable... Dommage !

    Mais comme il y aura plein de choses à découvrir lors de ce voyage, j'imagine que la déception ne durera pas longtemps.

    Amicalement

     

    7
    Mercredi 29 Mars à 12:43

    bonjour Michel , ah oui ces paysages montagneux  j'aime beaucoup !    et ces étendus ... sont impressionnantes !!!  

     quand au cimetière  ah oui  ça sort de l'ordinaire   j'aime aussi   ... et une très belle fleur !!!  merci du partage et de la découverte pour moi 

    bel am A +  merci pour tes coms et visites  ... 

    6
    Mercredi 29 Mars à 10:25

    Impressionnante cette nécropole oh

    Je suis avec plaisir ton voyage ... dépaysement assuré

    5
    Mardi 28 Mars à 20:36

    Très belle article  . Superbe photo Bravo 

    Bonne soirée a vous .

     

    4
    Mardi 28 Mars à 18:00

    Bonsoir Michel,

    Passionnant et impressionnant à la fois. Très bizarres ces poteries auprès des momies, les vivants ne leur apportèrent pas des offrandes.

    Merci pour ce partage.

    Bonne soirée

    Josette

    3
    Mardi 28 Mars à 17:41

    Bonjour,

    Vous êtes parmi les nominés de notre ami Xtian.
    Je viens avec plaisir dans votre site et je découvre des choses très intéressantes.
    Bon le cimetière à ciel ouvert ..... c'est assez impressionnant !

    Merci pour ce partage. Bien amicalement

    Elisa

    2
    Mardi 28 Mars à 17:27

    Dommage pour l'avion, nous aurions eu de s photos fantastiques, mais, même ainsi, c'est fort. Quant aux momies, impressionnant

    1
    Mardi 28 Mars à 16:54

    PASSIONNANT, 

    Dommage pour l'avion, c'est le type de décision que l'on regrette longtemps

    Impressionnantes ces momies que l'absence totale d'humidité contribue à conserver

    Merci pour ce très bon moment

    Bonne soirée,

    Dany

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :