• Notre-Dame de Puiseaux

    Puiseaux est une commune française située dans le département du Loiret en région Centre-Val de Loire.

    Notre-Dame de Puiseaux

    L'église Notre-Dame de Puiseaux, construite au XIIIe siècle, possède un clocher tors en vrille, très régulier, qui s'élève à 65 mètres de haut, tordu d'un huitième de tour. La flèche elle-même mesure une trentaine de mètres. On a longtemps cru qu'il s'agissait d'une œuvre d'un maître charpentier, une étude récente montre qu'il serait dû à un mauvais séchage du bois formant le poinçon central.

    Une gravure datant de 1612 montre l'église avec son clocher parfaitement droit. On sait qu'en 1794 un incendie ravagea le clocher. Il fut réparé, mais le bois du poinçon central n'était sans doute pas assez sec, ce qui provoqua la torsion de l'ensemble.

    Notre-Dame de Puiseaux

    Un clocher tors ou clocher flammé est un clocher où la flèche est en spirale, souvent couverte d'ardoise. Le clocher d'une église se compose le plus souvent d'une tour carrée en pierre sur laquelle repose une pyramide coiffée d'une flèche.

    Il y a environ une centaine de clochers de ce type en Europe, dont 65 en France.

    Notre-Dame de Puiseaux

    La torsion peut avoir deux origines :

    • Volontaire : certains clochers ont été construits tors, pour réaliser une prouesse architecturale. On peut aussi citer celui de la maison des Compagnons du Devoir à Nantes qui est une véritable œuvre d'art, un chef-d'œuvre compagnonnique. Une maquette en explique la construction à l'intérieur du bâtiment. En Allemagne, le toit d’une porte de ville de Duderstadt était déjà tors au XVe siècle, et tourne de droite à gauche. De nos jours, c'est une épreuve que l'on fait passer aux apprentis charpentiers des compagnons du tour de France, que de construire une maquette avec un clocher hélicoïdal.
    • Accidentelle : d'autres clochers sont devenus tors au cours du temps. Certains architectes comme Viollet-le-Duc pensent que certains clochers sont devenus hélicoïdaux à la suite d'un mauvais séchage du bois. Il est en effet prouvé que la charpente de certains clochers en vieillissant a bougé. Le poids de la couverture, quand il est trop élevé, peut aussi éventuellement faire ployer la base de la structure, provoquant un affaissement de la charpente et la vrille du clocher.

     

    Notre-Dame de Puiseaux

    On parle de clocher tors car ils ne sont ni tordus ni torturés, mais torsadés, en spirale d'où l'écriture tors.

    Notre-Dame de Puiseaux

    Au soleil couchant, la pierre a de belles couleurs.

    Notre-Dame de Puiseaux

    Nous avons pu faire le tour de l'église, mais pas y entrer en raison de l'heure tardive.

    Notre-Dame de Puiseaux

     

    Notre-Dame de Puiseaux

     

    Notre-Dame de Puiseaux

     Le portail central porte quelques éléments sculptés, au centre du tympan, la Vierge allaite l'enfant Jésus, elle n'a qu'un seul sein.

     Notre-Dame de Puiseaux

     

    Notre-Dame de Puiseaux

     

    Notre-Dame de Puiseaux

      Juste à côté de l'église, une halle fut construite après la charte de Louis VI le Gros vers 1213, pour le marché hebdomadaire et la foire annuelle, elle fut démolie en 1224 sur ordre du roi Louis VIII. À la faveur des grands travaux entrepris par le prieur de Rély, une nouvelle halle fut construite place du Martroi, après que Louis XI eut accordé l'existence du marché et de la foire.

    la Halle

     J'aime bien ces vieilles halles qui ont toujours une charpente spectaculaire.

    la Halle

     

    la Halle

     

     

    Source de la documentation et liste des clochers tors d'Europe sur Wikipedia

     

     

     

     

     

     

    « Le Rocher du LionAlicoque »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Mo
    Vendredi 2 Février à 21:07
    Mo

    Bonsoir Michel

    Que la torsion du clocher soit faite volontairement ou soit accidentelle, le résultat est étrange et séduisant.

    Merci pour la découverte de cette petite ville et de son église ancienne.

    Bonne soirée,

    Mo

     

    6
    Vendredi 2 Février à 19:16
    francinea

    Bonjour, c'est original ce clocher tordu, le mystère reste entier ! je ne sais pas ce que pensent les voisins, je n'ai pas rencontré âme qui vive quand j'y suis allée, c'est une petite rue calme du 7ème arrondissement; sa fille va devoir se décider, cette maison ne peut pas rester inhabitée comme ça, bonne soirée, bisous

    5
    Vendredi 2 Février à 17:43

    C'est un bien bel édifice et les halles méritent aussi le détour !

    4
    Vendredi 2 Février à 16:04

    Je pensais aussi que les clochers tors étaient une prouesse architecturale. Drôle que, lorsque Mère Nature s'en mêle ce soit si régulier.

    3
    Vendredi 2 Février à 09:09
    Xtian

    Bonjour Michel

    Je suis toujours en admiration lorsque au gré de mes vagabondages je découvre un clocher tors celui le plus souvent vu - et pour cause - étant celui de la maison des compagnons du devoir dans ma bonne ville natale de Nantes.

    Par contre, je ne m'étais pas intéressé à l'origine ou plutôt la cause de ce clocher tordu que j'attribuais à un remarquable travail de charpentier. Penser qu'un mauvais séchage du bois a pu en être l'origine dans certains cas m'étonne d'autant qu'en se vrillant la charpente a provoqué certainement quelques ennuis aux ardoises qui la recouvre ...

    Amicalement

    2
    Jeudi 1er Février à 22:45

    Bonsoir Michel, et bien j'ai appris quelque chose, je pensais que tous ces clochers tors avaient été construit ainsi exprès. Celui de Puiseaux que tu nous montres si joliment est tellement parfait et régulier, comment imaginer que c'est un accident ! Un bien joli village, et un beau ciel bleu (il paraît qu'il revient en février). Bises.

    1
    Jeudi 1er Février à 17:45

    bonsoir Michel , waouh  !!! j'aime +++++ cette église qui est magnifique  et son clocher en spirale si beau !!  tes prises de vues sont au top du top  !  

    et tous les détails ...  j'aime  , j'espère que tu es rentré dedans ?   et cette halle mais quel beau travail du bois !!!  ...   merci belle fin de semaine a +

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :