• A notre arrivée à Cusco, nous disons au revoir à Johsept, dont la mission s'arrête là.

    Nous avons eu beaucoup de chance de l'avoir pour guide ces 15 jours. Sa culture est remarquable, concernant son pays, bien sûr, et la culture indienne dont il se revendique fièrement, mais aussi une large connaissance de l'histoire mondiale. Capable d'évoquer les traités européens, Napoléon ou Victor Hugo, ses connaissances sont phénoménales. Et il a été un bon compagnon et un remarquable accompagnateur de voyage.

    Nous fermons la page Inca, pour découvrir un nouvel aspect du Pérou.

    Le lendemain matin, nous faisons la connaissance de Tina qui va nous conduire dans la Cordillère Vilcanota.

     

    De Cusco à Tinki

    Nous traversons les faubourgs de Cusco, par la nouvelle route qui nous conduira à Puerto Maldonado.

    De Cusco à Tinki

    Dès que nous sommes sortis de Cusco, le paysage change, la haute montagne n'est pas loin.

    De Cusco à Tinki

    l'Ausangate (6 372 mètres) se profile derrière les nuages.

    De Cusco à Tinki

    Tout le long de la route, nous rencontrons des fermes espacées. Au milieu de nulle part, une paysanne, le baluchon sur le dos se rend à un marché plus ou moins lointain. 

    De Cusco à Tinki

    Les sommets proches sont dénudés et arides, les neiges éternelles ne commencent qu'au-dessus de 5 500 mètres.

    De Cusco à Tinki

     Dans notre minibus, nous sommes donc le groupe de cinq touristes, plus Tina et notre chauffeur habituel. Mais une passagère supplémentaire nous accompagne. La fille de Tina se rend au pèlerinage d'Oconcocha, elle nous montre ses robes et chapeaux qu'elle va porter à cette occasion.

    De Cusco à Tinki

    Nous arrivons à Oconcocha, la nuit est déjà tombée.

    Oconcocha

    Le pèlerinage va commencer, une messe a lieu à l'église. Les habitants convergent en habits de ville.

    Oconcocha

    L'intérieur est comme toujours très chargé, nous retrouvons le baroque colonial.

    Oconcocha

     

    Oconcocha

     

    Oconcocha

     La place d'Oconcocha est illuminée de lampions. Tout le monde est dehors attendant les danses puis le repas.

    Oconcocha

    Nous sommes déjà dans la montagne, la décoration associe le condor et autres divinités païennes...

    Oconcocha

     ... à des pratiques plus proches du catholicisme espagnol.

    Oconcocha

    Mais nous avons encore de la route à faire ! Nous repartons, cette fois-ci sans passager, pour rejoindre Tinki.

    Tinki est situé en haute montagne. Cette fois, pas d'hôtel, mais un hébergement plus proche d'un refuge de montagne. Nous avons des chambres individuelles, mais les toilettes et les douches sont dehors, dans une cour en plein vent. Il n'y a aucun chauffage et il fait un froid terrible !

    Nous sommes reçus très gentiment par une famille accueillante. Après un excellent repas, nous empilons les couvertures fournies par nos hôtes. Après avoir hésité, je me décide à passer aux toilettes puis, un très court instant, sous une douche glacée avant de me réfugier sous les couvertures. La nuit sera excellente mais courte. Réveil à 4 heures !

     

     

     

     


    11 commentaires