• Notre minibus suit la route jusqu'au col "Portachuelo de Langanuco",  4 767 mètres. Mais on ne peut rien voir, nous sommes en plein dans les nuages.

    Nous redescendons alors un peu plus bas, pour trouver une randonnée de remplacement.

    Laguna Llanganuco

    Nous nous arrêtons devant les deux lacs Llanganuco, de couleur turquoise, évoluant vers l'émeraude selon l'éclairage du jour, magnifiques.

    Une légende raconte les amours interdites d'une noble et d'un roturier. Condamnés à rester proches sans se toucher, leurs pleurs ont rempli les lacs !

    La couleur émeraude est due à la présence d'algues qui colorent l'eau.

    Celui d'en haut est le lac mâle, Orconcocha à 4 402 mètres d'altitude. Il fait 1 km de long et 300 mètres de large. Sa profondeur maximale est de 7 mètres, environ.

    Nous entreprenons de le longer, dans une forêt de quenuales (en français, Polylépis). Nous en avions déjà vu près de Cusco. Mais ici, ils sont beaucoup plus grands. Leur écorce rougeâtre recouvre le tronc de plusieurs épaisseurs qui desquament, ce qui leur permet de conserver l'humidité. Ce sont des arbres particulièrement adaptés aux conditions extrêmes de hautes altitudes.

    Au fond, le Nevado Huandoy se perd dans les nuages.

    Quenuales et lac Orconcocha

    La vue est vraiment magnifique !

    Lac Orconcocha

     

    Broméliacée sur Quenuale

    Arrivés au bout du Orconcocha, nous découvrons le lac femelle, Laguna Chinancocha qui lui fait suite immédiatement. Les deux lacs communiquent par un étroit chenal encombré de végétation.

    La Laguna Chinancocha est située à 3 850 mètres d'altitude. Sa longueur est de 7 393 mètres et sa largeur 1 450 mètres .Sa profondeur maximale est de 28 mètres.

    Laguna Chinancocha

     

    Laguna Chinancocha

    Sur la rive, un troupeau de vaches, des canards et des Ouettes des Andes. Tout ce petit peuple se désintéresse de notre présence, ce qui permet quelques photos.

    Ouettes sur la Laguna Chinancocha

    Même le taureau  a l'air bien pacifique !

    Lac Chinancocha

    En face de nous, on distingue les premiers glaciers du Huascaran, perdu dans les nuages

    Chinancocha et Huascaran

    Nous suivons le second lac pour arriver à un petit centre de loisirs. Quelques barques, une cuisine en accès libre (feu et vaisselle) et des tables pour pique-niquer.

    Laguna Chinancocha

     

    Laguna Chinancocha

    Un alpaga passe, hautain, pendant que nous nous restaurons.

    Alpaga près de la Laguna Chinancocha

    Puis nous reprenons le chemin qui longe le Rio Ranrahirca pour redescendre vers Yungay.

    Descente vers Yungay

    Le Río Ranrahirca, descend des deux lacs pour se jeter dans le Rio Santa, dans la vallée.

    Río Ranrahirca

    Un petit pano du lac Chinancocha, au fond à gauche le Huandoy et en face, les neiges du Huascaran.

    Cliquer pour le voir en entier.

     

    Laguna Chinancocha

     

    Un peu plus bas, le minibus nous rejoint pour nous conduire à Huaraz.

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires